New World Q&A parle du nouveau départ des serveurs et de la reconquête de la confiance de la communauté via la qualité

Le Nouveau Monde L'équipe d'Amazon est de retour avec une autre séance de questions-réponses sur Forged in Aeternum cette semaine, dirigée par le directeur du jeu Scot Lane et l'ingénieur de gameplay senior Scott Geiser, rejoints par le directeur créatif David Verfaillie, et celui-ci commence par une mauvaise nouvelle : cet épisode sera marquez la dernière séance de questions-réponses avant la grande annonce mystérieuse de juin. C'est parce que les développeurs estiment qu'ils ne sont pas en mesure de répondre à grand chose d'ici là, et ils ne veulent pas avoir à continuer d'esquiver les questions brûlantes de la communauté. Au lieu de cela, il y aura une longue période de questions et réponses après l'annonce, et probablement la cadence reprendra après cela.

Cette dernière séance de questions-réponses aborde un tas de grandes questions, telles que la façon dont il est possible que les bugs signalés perdurent (triage, essentiellement), le PvP de fin de partie, le contenu répétable par rapport au scénario, les commentaires sur Discord, l'amélioration de la qualité globale du jeu. jeu utilisant des correctifs groupés, des mises à jour Gearscore, la propriété du territoire, la collecte d'artefacts et des serveurs nouveau départ (oui, d'autres serveurs nouveau départ arrivent).

Il y a ici une question clé concernant le rétablissement de la confiance de la communauté ; Scot Lane appelle cela une question « super juste ». « La seule façon d'y parvenir est de publier des versions de qualité que vous aimez tous », dit-il. « Je peux vous dire que nous avons échoué différemment sur ce dernier que sur le précédent. Nous n’échouerons plus de cette façon. Mais tout ce que je dis ne vous fera pas nous faire confiance. Ce sera le cas lorsque nous mettrons entre vos mains un logiciel intéressant, ponctuel et fonctionnel.

Scott Geiser répond également à une question sur les processus d'assurance qualité, expliquant que pour la saison 5, l'équipe essayait de réparer une version (qui avait déjà été retardée) de deux manières presque à la dernière minute, ce qui entraînait ses propres problèmes. Il précise qu'ils sont toujours en train de résoudre les problèmes de leur pipeline d'assurance qualité (et qu'ils essaient de jongler entre le désir de sortir les choses maintenant et de les sortir parfaitement).

« Nous voulons voir tout cela se dérouler de manière peaufinée et sans bug », déclare David Verfaillie.

Publicité