Pas si massivement : Stormgate ne livre pas (encore) une révolution

Stormgate le marketing est axé sur le plan du studio Frost Giant visant à proposer une « révolution RTS ». Avec StarCraft II toujours populaire mais en déclin progressif à mesure qu'il languit en mode maintenance, le genre a besoin d'un nouveau champion, et tout juste sorti de son énorme succès sur Kickstarter, Porte tempête est l’un des meilleurs candidats pour le devenir.

En tant que fanatique de stratégie en temps réel depuis toujours, j'aimerais voir un véritable bond en avant dans le genre, quelque chose qui pourrait lui redonner une popularité grand public, mais maintenant que Porte tempêteLa version bêta de est arrivée au Steam Next Fest et j'ai eu la chance de l'essayer avant sa sortie en accès anticipé plus tard cette année. Je crains que son état actuel ne réponde pas à ses nobles ambitions.

Je me concentrais sur la mission coopérative (il n'y en a qu'une dans cette version), car la coopération était ma priorité dans StarCraft II. Et c'est à peu près ce que l'on attend d'un SC2 mission coopérative. Il y a trois joueurs au lieu de deux, mais c'est le même gameplay pseudo-campagne.

Tout comme dans SC2, vous choisissez un commandant qui monte de niveau entre les missions et modifie les mécanismes de base de sa faction. Chaque commandant en Porte tempête est également une unité de héros que vous pouvez contrôler sur le terrain ; j'espère qu'à un moment donné, nous aurons des commandants non-héros pour des raisons de variété. Vous aurez également accès aux capacités de rappel depuis la barre supérieure, encore une fois comme dans SC2.

À l'heure actuelle, vous avez le choix entre deux commandants. Blockade of the human Vanguard faction est un paladin de science-fiction, armé d'un marteau de guerre et d'un arsenal de capacités de guérison et de défense, associé à une armée de tank. Maloc est un mage du feu de la faction Infernale, qui s'occupe de neutraliser les ennemis avec des sorts puissants.

J'adore la coopération SC2, et c'est à peu près la même chose, ce qui est à la fois le meilleur et le pire. La boucle de jeu reste forte, mais il n'y a vraiment rien de très différent Porte tempêtela version de celui-ci. Je ne vois pas vraiment de raison pour laquelle je changerais de SC2 à Porte tempête quand je veux ce genre de gameplay.

C'est là le danger de créer un successeur spirituel pour un jeu qui est toujours actif auprès d'une communauté florissante, je suppose. Vous devez le rendre suffisamment fidèle pour attirer les fans de l'original, mais suffisamment différent pour leur donner une raison de faire le saut.

Alors que le montage de la coopérative est pur SC2j'ai en fait trouvé le gameplay de base de Porte tempête on dirait beaucoup plus Warcraft III. Le rythme des combats est assez lent, il est essentiel de bien utiliser les sorts de votre héros, et il existe même des camps de monstres à chasser, bien qu'ils n'offrent que des avantages mineurs plutôt que des objets essentiels. Encore une fois, j'aime ce genre de gameplay, mais Porte tempête ne fait rien pour y donner sa propre tournure. Cela ressemble plus à un mod pour Warcraft III qu'un nouveau jeu.

Il y a quelques petites nuances qui sont différentes. Un péché Juré de Dieu et le prochain Espace zéro et Immortel : Portes du Bûcher, les bâtiments et les unités peuvent être formés à partir de menus disponibles dans le monde entier, éliminant ainsi le besoin de sélectionner des structures ou des travailleurs individuels. C'est une aubaine pour la qualité de vie, et je suis heureux que cela semble être la nouvelle norme pour le genre RTS.

La coopération vous incite en fait à détruire les bases ennemies, car elle empêche ces bases d'envoyer des vagues d'attaque. C'est bien, puisque dans SC2 Les bâtiments ennemis en coopération ne sont fondamentalement qu'une façade, et il n'y a aucune valeur à les tuer. Et il y a quelques bizarreries dans la mécanique des ressources qui sont nouvelles, ainsi que d'autres petites différences par rapport aux jeux RTS d'autrefois.

Mais rien de tout cela n’est le genre de chose que l’on met dans une remorque. Ils ne sont pas sexy. Les nerds les plus hardcore des RTS apprécieront ces choses, mais elles n'attireront pas les occasionnels qui ne sont pas de fervents adeptes du genre.

Porte tempête ne se démarque pas non plus sur le plan artistique actuellement. En entrant, je savais que ma plus grande préoccupation était que Porte tempête Il lui manquait le côté cool des jeux Blizzard qu'il cherche à imiter. Le monde et les traditions ne m'ont pas séduit, pas plus que l'esthétique. Rien de ce que j'ai vu dans le jeu jusqu'à présent ne change mon point de vue à ce sujet.

Les graphismes tentent d'imiter le style coloré de Blizzard, mais sans la même personnalité. Les textures du terrain sont plates et sursaturées, et les cartes semblent vides et stériles.

La clarté visuelle est également un problème. Les bâtiments de chaque faction ont tendance à avoir des couleurs et des silhouettes très similaires. Heureusement, le menu de construction global m'évite d'avoir à me rappeler lequel est lequel, car il n'est pas clair en un coup d'œil.

La conception sonore est tout aussi approximative. Espérons qu'il s'agisse d'un problème bêta et que la plupart de l'audio actuel est un espace réservé, mais actuellement, c'est plutôt mauvais. Les voix off des unités semblent toutes marmonner dans un micro de mauvaise qualité, et les sons de combat ne sont pas du tout agréables. Les armes à feu ressemblent à des pistolets à capsule, et non à des armes d'assaut de science-fiction de grande puissance.

J'espère certainement que le dialogue du méchant de la mission coopérative actuelle sera réservé car il est de loin le pire dialogue que j'ai jamais entendu dans un jeu vidéo. Je serais gêné de jouer cette mission devant l'un de mes amis, de peur qu'ils n'entendent le chef de guerre post-apocalyptique à la voix grave pousser des gémissements tels que : « Ha ! Tu es faible et minuscule.

Oui, beaucoup de ces plaintes sont subjectives, et beaucoup d'entre elles pourraient être corrigées d'ici le lancement, mais combinées au manque d'idées nouvelles dans le gameplay, Porte tempête n'apporte tout simplement aucun facteur intéressant. Le monde n'est pas convaincant. Les visuels ne sont pas attrayants. Aucune des unités n’est excitante à utiliser.

Oui, le jeu en est à ses débuts, mais je pense que j'y suis depuis assez longtemps pour développer un certain instinct pour savoir quand le problème d'un jeu est qu'il est inachevé ou quand les concepts fondamentaux sont défectueux. La version bêta actuelle pour Porte tempête semble souffrir des deux problèmes. Il y a beaucoup de problèmes techniques et d'équilibre que je ne mentionne même pas parce que je suis convaincu qu'ils volonté être corrigé avant l’accès anticipé.

Je l'ai dit ailleurs Diablo IV n'est pas un mauvais jeu, mais il souffre du fait que Diablo III est mieux. Porte tempête a un problème similaire. Ce n'est pas mal, mais StarCraft II c'est mieux, et Porte tempête ne justifie pas encore de manière convaincante pourquoi vous devriez le choisir plutôt que son ancêtre.

À part D4il y a quelques autres jeux que je n'arrête pas de comparer Porte tempête à: Juré de Dieu, Étoile sauvageet Wayfinder.

Comme Juré de Dieu, Porte tempête s'inspire clairement des jeux Blizzard RTS classiques, sur le plan esthétique et mécanique, mais contrairement à Porte tempête, Juré de Dieu parvient toujours à donner l’impression d’avoir sa propre identité unique. Il a l'air frais (et propose également une démo sur le Next Fest actuel, soit dit en passant).

Comme Étoile sauvage, Porte tempête double la mise sur des visuels stylisés, un humour décalé et une construction du monde excentrique d'une manière qui semble forcée. C'est comme s'ils essayaient de surpasser Blizzard Blizzard, et je ne pense tout simplement pas que cela fonctionnera un jour. Votre jeu doit avoir sa propre personnalité.

Comme Éclaireur, Porte tempête ce n'est pas terrible ou désagréable à jouer, mais c'est juste… n'est-ce pas intéressant. Il n’en fait pas assez pour se démarquer du lot. Il lui faut un crochet.

Je sais que j'ai l'air très dur ici, mais je veux être clair sur le fait que je veux vraiment que ce jeu réussisse. J'adore les jeux RTS et le genre a besoin d'un nouveau porte-drapeau. je vouloir la révolution RTS promise par l’équipe ; je serais frissond pour voir le genre redevenir grand public. Avec le plus de financement et de reconnaissance de nom, Porte tempête est le meilleur candidat pour le faire, mais je crains qu'il ne soit pas à la hauteur dans sa forme actuelle.

Je ne m'attends pas à ce que les développeurs de Frost Giant Studios suivent mes conseils, mais s'ils le demandaient, je dirais qu'ils devraient retarder la sortie et repenser un peu les choses. Même avec une balise d'accès anticipé, les premières impressions sont des impressions durables, et je ne pense pas Porte tempête est en passe d'en faire un bon. Le studio promet une révolution, mais l’état actuel du jeu est tout sauf révolutionnaire.

Le monde du jeu en ligne est en train de changer. Alors que la zone grise entre le mode solo et le MMO s'élargit de plus en plus, Tyler Edwards de Massively OP se penche sur cette nouvelle frontière en expansion deux fois par semaine dans Not So Massively, notre chronique sur les batailles royales, les OARPG, les looter-shooters et autres titres multijoueurs en ligne qui sont 't assez MMORPG.

Publicité